Citations plus compètes
et Compléments d'information.

Parution
Septembre 2021

p. 44 : Satisfaction par substitution pénale ?

p. 45 - Les prédicateurs du roi.

p. 45 - Que penser d'un dieu qui exige des sacrifices humains ?

p. 45 - Frapper en lui toutes les iniquités humaines ?

p. 45 - Un poème de Victor Hugo

p. 45 - La source du Temple

p.57- Qui est l'auteur de l'Evangle de Jean ?
Le débat technique de Polycrate sur la date de Paques...


p.57- La clé de l'énigme des deux calendriers liturgiques judéens


L'empreinte transfigurée

 

 

" Frapper en lui toutes les iniquités humaines" ?

On pourrait penser que les interprétations jansénistes du XVIIe siècle, appartenait à une époque lointaine et révolue.

Mais l’enquête montre que certains courants
ont adopté de pareils développements
dans les siècles suivants et jusqu'à nos jours.

Trois siècles après Bourdaloue et Bossuet,
le Père a tellement aimé le monde,
qu’il continue de frapper son Fils.

Comment le Père peut-il voir en Jésus
" le pêcheur universel " ?

Comment, en frappant son fils,
espère-t-il frapper toutes les iniquités humaines ?

Comment le massacre du Fils par son Père
est-il une démonstration de pédagogie
pour nous pêcheurs ?

Nous découvrons ces enseignements
de théologiens du XXe siècle :

“ Rien ne serait fait pour notre Salut
si Jésus ne s’était substitué à tous les pêcheurs,
et si Dieu, acceptant cette substitution
n’avait consenti à considérer en lui le pécheur universel,
à frapper en lui toutes les iniquités humaines. ” (1)

Comment la thèse juridique de la dette
a-t-elle réussie à prendre le dessus chez ces théologiens, leur faisant oublier le visage d’amour du Père ?
Jusqu’à imaginer son courroux apaisé en
faisant subir à Jésus “la peine du dam ” ?

(Voir Bourdaloue plus haut.)