Les indices pensables. Episode 69, par Brunor

Index des chroniques

70- Il n’y a pas de théologie dans les indices pensables…

Résumé : Depuis quelques épisodes, nous prenons conscience d’un débat qui a opposé l’Eglise et  le « clan janséniste » à propos de la raison humaine, détruite ou non par le « péché originel » dont les deux camps donnent des définitions différentes. Nous allons donc enquêter sur ce débat pour éviter les confusions.

Rappel de la méthode.
La méthode d’enquête des indices pensables est une méthode vérifiable fondée sur la confrontation au réel.
Par exemple : Il est devenu possible -depuis relativement peu de temps- de confronter au réel tout ce qui a été écrit dans le passé sur… le Soleil. Depuis l’Antiquité, chaque culture, civilisation, philosophie,  religion, a exprimé son opinion sur la question : qu’est-ce que c’est que le Soleil ?
Pendant des centaines d’années, il était absolument impossible de savoir QUI avait raison, car il était absolument impossible de vérifier. On restait dans  le « tiroir des opinions et des interprétations philosophiques invérifiables. » Pourquoi invérifiables ? Parce que l’humanité n’avait pas les moyens techniques de répondre à la question : « le Soleil a-t-il eu un commencement ou pas ? »
Heureusement, depuis les années 1935 environ, grâce à différents progrès, nous avons la réponse définitive : oui le soleil a eu un commencement il y a environ 4,5 milliards d’années.
La date n’est pas définitive, les progrès permettront de la préciser, mais plus jamais on ne reviendra à l’idée d’un Soleil éternel, divin, qui exige des sacrifices-parfois humains- pour se « lever » le lendemain matin. De même qu’on ne reviendra pas à la fausse croyance d’une Terre plate…
Certaines connaissances sont irréversibles. On peut s’appuyer dessus pour pratiquer un exercice normal de l’intelligence.

Il est donc devenu possible de confronter au réel tous les textes anciens qui sont parvenus jusqu’à nous, depuis que nous avons appris à les lire, les traduire, les dater, les authentifier. Nous pouvons donc les confronter au réel et voir si l’un ou l’autre avait raison.
Cette possibilité de confronter au réel des affirmations anciennes est récente, c’est pourquoi cette méthode peut surprendre, voire inquiéter ceux qui n’y sont pas habitués.
Mais il est facile de vérifier que sur la question du Soleil, en confrontant au réel toutes les affirmations philosophiques et religieuses de toute l’histoire de l’humanité, une culture avait raison. Car une seule a osé  affirmer que le Soleil a eu un commencement et aura une fin. Nous y reviendrons.
Certaines personnes pensent que dans cette nouvelle enquête (voir le Tome 6 : Le secret de l’ADAM inachevé) nous faisons de la théologie. Tous tenons à répondre : Non.
 La méthode des Indices pensables ne permet pas de « faire de la théologie », nous n’en avons pas la prétention, la théologie est le domaine des spécialistes professionnels. Que faisons-nous si nous étudions les textes de l’Eglise et de ses adversaires ? Comme pour le dossier du Soleil,
Nous nous contentons de comparer des représentations du monde. Et nous le faisons à la mesure de nos moyens, en confrontant ces paradigmes au réel, dans la mesure où ce réel est connu. Mais ce n’est pas ce qu’on appelle « faire de la théologie », activité qui n’est pas de notre ressort.
Nous apprenons que «le clan janséniste » s’oppose à l’Eglise en affirmant voir dans l’Ecriture ce que l’Eglise n’y a pas vu :
«  La Parole de Dieu atteste que la raison, le cœur et la volonté de l’homme naturel, non régénéré, ne sont pas seulement détournés de Dieu, mais tournés contre Dieu, vers tout ce qui est mal, et foncièrement dépravés.
De plus, l'homme n'est pas seulement infirme, faible, inapte et mort au bien, mais encore si lamentablement perverti, empoisonné et corrompu par le péché originel, que, par nature, il est entièrement mauvais, rebelle à Dieu, ennemi de Dieu...
" (Solida declaratio I)

Nous allons donc commencer l’enquête en cherchant si cette représentation du monde se rattache ou non à un courant de pensée plus ancien qui aurait pu influencer cette anthropologie et cette cosmologie. Comme on pourra le vérifier, en effectuant ce travail de recherche et de comparaison, nous ne faisons pas ce qu’on appelle « de la théologie »…Nous ne faisons que comparer des paradigmes, des représentations du Monde en les groupant par grandes « familles »…

Comme pour les épisodes précédents de l’enquête, comme tout ce que nous partageons dans les conférences avec des adultes ou des jeunes, les indices qui vont être étudiés dans ces pages sont tous vérifiables. Aussi nous invitons le lecteur à ne pas « croire »passivement ce que nous écrivons ici, mais à le vérifier activement par lui-même,  menant ainsi sa propre enquête, afin de tirer ses propres conclusions, s’il le souhaite.
 (A suivre…)
Brunor

  1. Illustration tirée du Tome 6 des indices pensables : Le Secret de l’ADAM inachevé. (Brunor éditions). Dans toutes les bonnes librairies en précisant « diffusion Salvator », pour aider le libraire à les commander. Si non, sur internet.


Chronique suivante

Chronique précédente...

Index des chroniques

Audio & visuel

NOUVEL ALBUM
Novembre 2014
:

 

Pour commander cet album : ici

Dans la collection :

Les indices pensables,

nouvel Album (octobre 2012)

La lumière
fatiguée

Scénarios et dessins de Brunor

Albums déjà parus :