12- L'empreinte transfigurée

Dans notre questionnement
sur le sens de la souffrance du Christ
au coeur de sa relation unique avec le Père du Ciel,
comment ne pas prendre en compte
ce poème de Victor Hugo
lorsqu'il essaye de comprendre ce que les théologiens appellent :
"l'économie du Salut":

Chef-d'oeuvre
par VICTOR HUGO


"Vous prêtez au bon Dieu ce raisonnement‑ci:
J'ai, jadis, dans un lieu charmant et bien choisi
Mis la première femme avec le premier homme;
Ils ont mangé, malgré ma défense, une pomme;
C'est pourquoi je punis les hommes à jamais.
Je les fais malheureux sur terre, et leur promets
En enfer, où Satan dans la braise se vautre,
Un châtiment sans fin pour la faute d'un autre.
Leur âme tombe en flamme et leur corps en charbon.
Rien de plus Juste. Mais, comme je suis très bon,
Cela m'afflige. Hélas ! Comment faire ? Une idée
Je vais leur envoyer mon fils dans la Judée ;
Ils le tueront. Alors ‑ et c'est pourquoi j'y consens-
Ayant commis un crime, ils seront innocents.
Leur voyant ainsi faire une faute complète,
Je leur pardonnerai celle qu'ils n'ont pas faite.
Ils étaient vertueux, je les rends criminels ;
Donc je puis leur rouvrir mes vieux bras paternels,
Et de cette façon cette race est sauvée,
Leur innocence étant par un forfait lavée.

Retour : Cliquez sur la couverture